Liens Contact Livre d'or Livre d'or
 

Le Rat

 

Famille des Muridés, ordre des Rongeurs

Le rat domestique est un rongeur issu de l'élevage du rat brun, le rat d'égout commun qui est présent sur tous les continents à l'exception de l'Antarctique.

Caractéristiques physiques

Morphologie (taille, poids...) :

Le rat domestique a un corps d’une longueur d’environ 25 cm avec une queue de plus de 10 cm. Son poids moyen oscille entre 250 et 500 grammes pour les femelles adultes et 450 à 700 grammes pour les mâles adultes.

Variétés, couleurs :

Le rat sauvage est de couleur agouti : brun avec une base de poil plus foncée et sans marquage. La sélection du rat domestique a amené une grande variété de mutations, sur le plan de la couleur, mais aussi sur le port des oreilles (oreilles standards ou « dumbos »), le type de poil (nu, rex, double rex, satin …) ainsi que des marquages divers.

Savoir distinguer les sexes :

Le rat est mature sexuellement à l’âge de 5 semaines, il est donc important de pouvoir distinguer les sexes afin de séparer mâles et femelles.

La distinction des sexes se fait grâce à l’espacement entre l’organe génital et l’orifice anal : cet espacement est plus faible chez la femelle que chez le mâle. Par la suite, les testicules des mâles sont très visibles ce qui ne laisse pas de doutes possibles !

Espérance de vie:

Entre 2,5 et 3 ans.

Un bon espace de vie

Seul ou à plusieurs

Le rat est un animal grégaire qui a besoin de la compagnie de ses congénères (de même sexe ou stérilisés). Il sera donc beaucoup plus épanoui en compagnie d’autres rats. De plus, la structure sociale d’un groupe de rats est fascinante et permet d’observer leurs comportements sociaux (hiérarchie, toilette mutuelle, jeux, …).

image3

L'habitat principal (dimensions, emplacement)

Une cage spacieuse agrémentée de jeux, cachettes, tunnels, plates-formes, hamacs est nécessaire. L’écartement des barreaux ne doit pas dépasser 2 cm pour des rats adultes voire 1,5 cm pour des femelles de petit gabarit. Prévoyez au minimum un espace au sol de 80 cm sur 50 cm et 0,06 m3 par rat supplémentaire.

Selon la composition de votre groupe de rat (sexe, âge, pathologies …) il sera nécessaire de choisir une cage qui offre des possibilités d’escalade et d’aménagements en hauteur ou bien un espace au sol plus conséquent.
alicePerrin_2

Les sorties surveillées

Il faudra choisir un lieu de sorties pour vos rats car celles-ci leur sont nécessaires ! Il doit être « ratou-proof », c'est-à-dire sécurisé contre les éventuelles bêtises qu’ils pourraient commettre comme déterrer les plantes, trouer les tissus et vêtements, ronger les fils électriques, creuser des galeries dans un canapé, ronger les meubles, grignoter toute nourriture passant à portée de dent, … Un minimum de 2 heures de sortie quotidienne est nécessaire. Le terrain de jeu doit être stimulant : cachettes, tunnels, piscine à nourriture etc.

image2

Litière à privilégier:

Afin de prévenir tout souci respiratoire (très fréquent chez le rat), il est indispensable d’utiliser une litière non poussiéreuse comme le chanvre, le lin, le maïs concassé, la litière de carton ou le Drybed. Les copeaux de résineux sont à proscrire à cause des phénols qu’ils dégagent lorsqu’ils sont imbibés d’urine qui sont extrêmement nocifs pour les rats et les NAC en général. Une bonne hygiène est également primordiale pour préserver les voies respiratoires des rats puisque les vapeurs d’ammoniaque produites par l’urine fragilisent les muqueuses nasales et prédisposent aux soucis respiratoires.

Eau :

Veillez à proposer une eau fraiche à vos rats. Le biberon est à privilégier pour des raisons d’hygiène. L’eau du robinet convient si celle-ni ne contient pas trop de chlore et de calcium. Dans le cas contraire, privilégier une eau de source faiblement minéralisée.

Une alimentation adaptée

Le rat est omnivore. Il faut lui offrir une alimentation de base équilibrée à 14% de protéines et 4% de lipides. Vous pouvez opter pour un mélange ou pour des bouchons complets respectant ces taux. Pour compléter cette base, proposez quotidiennement une petite gamelle d’aliment frais. Les purées de légumes et légumineuses et les crudités (légumes et fruits) peuvent être données quotidiennement après une introduction progressive, les pâtes et les céréales cuites peuvent être données tous les 2-3 jours et les protéines animales (œuf dur, poisson, viande cuits) une à deux fois par semaine. Ne salez et ne sucrez pas les préparations pour vos rats.

La blédine, la compote, les petits pots et les yaourts de soja peuvent être utilisés pour donner les traitements médicamenteux.

Les aliments à éviter :

Le lait animal non transformé est mal toléré par les rats, préférez lui les laits végétaux (en limitant tout de même le lait de soja). Ne donnez pas non plus de café, thé, boisson gazeuse et alcool. Les aliments pâteux et collants peuvent provoquer des étouffements. Les pépins et noyaux de fruits et les épluchures, la pomme de terre crue, les haricots (verts, beurres ou secs) crus et le chocolat sont à proscrire. La peau des agrumes contient une molécule cancérigène pour les mâles, ne donnez que la chair des agrumes et ne donnez pas de jus du commerce. Le maïs et le blé non transformés peuvent être source de mycotoxine, ils sont donc à éviter.

Les friandises :

Graines de courge et de tournesol, morceaux de fruit, riz soufflé, … faire plaisir à nos rats n’est pas difficile. N’hésitez pas à vous mettre aux fourneaux pour vos rats, des biscuits faits maison feront des friandises saines et très appréciées.

Les soins courants et problèmes de santé fréquents

Le rat est un rongeur relativement fragile et qui développe facilement des pathologies, en particulier en vieillissant.

Soins réguliers:

Le rat ne nécessite pas de vaccins ou de soins d’entretien. Néanmoins en raison de ses fragilités il est conseillé de le peser régulièrement afin de s’alerter en cas de perte de poids qui pourrait être significative d’un problème sous jacent.

Problèmes de santé courants

Les pathologies respiratoires : Elles sont nombreuses chez le rat et nécessitent une prise en charge vétérinaire rapide pour maximiser les chances de régler le souci. Elles commencent bien souvent par des écoulements nasaux et/ou des éternuements et des bruits respiratoires peuvent s’entendre. Sans traitement, la pathologie restera chronique. Votre vétérinaire mettra en place un traitement qui pourra inclure des antibiotiques, des anti-inflammatoires ainsi que des nébulisations ou des inhalations.

La mycoplasmose est une des pathologies respiratoires courante chez le rat. Il s’agit d’une maladie pulmonaire chronique causée par une bactérie, le mycoplasme, qui se développe dans les poumons. Cette maladie n’est pas curable, mais ses symptômes peuvent être atténués grâce à des antibiotiques et des anti-inflammatoires. Les premiers symptômes sont des écoulements nasaux et/ou des éternuements, ainsi qu’une augmentation du rythme respiratoire.

La fausse route : Si votre rat se met à baver, s’il semble chercher à vomir (mouvements de l’abdomen) et/ou s’il régurgite des morceaux de nourriture, votre rat a sans doute fait une fausse route. Ne tardez pas avant de consulter un vétérinaire, même si le rat retrouve une respiration normale. Si, passées les premières minutes, il continue à baver, à faire des mouvements de régurgitation et/ou si ses muqueuses buccales bleuissent, votre rat fait une détresse respiratoire. Il faut le conduire de toute urgence chez un vétérinaire qui le placera probablement sous oxygène.

Le syndrome vestibulaire : Si la tête de votre rat se met à pencher, il est urgent de consulter un vétérinaire. En effet, le syndrome vestibulaire peut être le signe d’une otite, d’un AVC ou d’un autre problème neurologique et nécessite une prise en charge rapide.

Les pathologies digestives : Si votre rat a la diarrhée, retirez tous les aliments frais et donnez lui de la blédine additionnée d’une pointe de couteau de poudre d’argile verte et hydratez-le en attendant de pouvoir consulter. Si au contraire votre rat ne produit plus de selles depuis un temps anormal, hydratez-le en attendant un rendez-vous chez le vétérinaire.

Les pathologies dermatologiques : Si votre rat présente des zones dépilées, irritées, des croûtes ou encore des boutons, il est nécessaire de consulter un vétérinaire afin de déterminer la cause des lésions et de l’éradiquer. Il peut s’agir de la gale, de la teigne, d’un excès de sébum, …

Les parasites internes : Si vous remarquez des vers dans les selles de votre rat, gardez un échantillon pour le montrer à votre vétérinaire qui prescrira le vermifuge adapté à votre rat.

La SDA (sialodacryoadénite) : Il s’agit d’un virus qui n’est pas mortel en lui-même, mais qui fragilise les animaux contaminés, les rendant particulièrement sensibles à la contamination bactérienne ou virale. Ces pathologies secondaires peuvent elles se révéler mortelles du fait de la grande fragilité dans laquelle se trouvent les rats contaminés par la SDA. Une quarantaine stricte est absolument nécessaire, la SDA étant très contagieuse et pouvant être transmise par contact direct, par voie aérienne, ou encore par voie indirecte puisqu’elle résiste 3 heures à l’air libre (pensez donc à attendre 3 heures avant de rentrer chez vous quand vous allez dans une animalerie). Les symptômes sont très variables d’un rat à l’autre.

L’abcès : Il s’agit d’une accumulation locale de pus. Un abcès peut se former suite à une blessure, une plaie suite à une opération, à un problème dentaire, … Si une boule apparaît sous la peau de votre rat, consultez un vétérinaire.

Les tumeurs : Les rats sont sujets aux tumeurs : plus de 60% des femelles entières et 50% des mâles en développeront. La stérilisation et la castration précoces (avant 4 mois) font chuter les risques de tumeur (de 60% chez les femelles). Pensez à palper intégralement votre rat régulièrement pour surveiller l’apparition de masses et pouvoir consulter le plus rapidement possible.

Ce qu'il faut savoir avant d'adopter

Relations avec l’homme

Outre la compagnie de congénères, le rat est un animal extrêmement sociable avec l’homme, et qui a besoin de sorties et de contacts quotidiens avec son propriétaire.

Très affectueux, il peut entretenir avec son maître une réelle relation de complicité, par des jeux, ou des léchouilles. Manipuler son rat quotidiennement est également un bon moyen de surveiller l’apparition de masses suspectes, tumeurs, ou abcès.

Généralement, les rates sont plus vives, mais aussi plus joueuses que les mâles. Elles se défoulent beaucoup en sortie et demandent une surveillance de tous les instants.

Les rats sont en principe plus calmes et davantage enclins aux câlins qu’à la découverte.

Spécificités de l’espèce

Le rat est un animal passionnant sur le plan comportemental. Il établit des relations sociales complexes avec ses congénères et avec l’homme et fait preuve d’une grande intelligence. C’est pour cela qu’il est encore très largement utilisé comme animal cobaye de laboratoire, entre autre pour des études comportementales. Il existe aujourd’hui plusieurs associations, dont la notre, qui prennent en charge des rats issus de ces laboratoires pour leur donner la chance de connaitre un foyer aimant, si cela vous intéresse n’hésitez pas à vous renseigner sur ces rats souvent très gentils et touchants !

Budget à prévoir

L’entretien courant du rat n’est pas très couteux. Il vous faut prévoir un budget d’environ 15 euros par mois et par rat pour l’alimentation et la litière, un peu moins si vous préparez un mélange « maison ». Néanmoins le rat étant très fragile, il faut prévoir un budget vétérinaire conséquent. Il est conseillé de prévoir au minimum 100 euros par rat afin d’anticiper une visite vétérinaire.

Sites/forums de référence :

www.forum-rats.com

www.ratlala.free.fr

www.srfa.info

charlotte_7mini