Liens Contact Livre d'or Livre d'or
 

La gerbille

Les gerbilles sont des rongeurs issus des zones arides d’Asie et d’Afrique et regroupent différents genres et espèces.

La gerbille de Mongolie (Meriones unguiculatus) correspond aux gerbilles domestiques.

A l’état sauvage, les gerbilles vivent en groupe jusqu’à une vingtaine d’individus, avec une hiérarchie bien établie. Elles ont l’habitude de vivre dans des milieux hostiles, dans un réseau de galeries souterraines, à l’abri des conditions météorologiques (fortes variations de température notamment) et des prédateurs. Elles n’ont pas de rythme de vie privilégié diurne ou nocturne, elles ont en effet des pics d’activité intercalés de périodes de sommeil tout au long de la journée et de la nuit, ce qui permet de pouvoir les observer à toute heure.

Caractéristiques physiques :

Taille, poids : Les femelles pèsent de 70 à 100 g et les mâles de 80 à 110g. Elles mesurent de 10 à 14 cm sans compter la queue qui peut aller jusqu’à 12 cm. La queue permet d’avoir plus de stabilité et a la particularité de se détacher en cas d’attaque par un prédateur. Il ne faut donc pas manipuler les gerbilles par la queue. Elles possèdent des incisives de couleur jaune ou orange, signe de bonne santé, qui ont une croissance continue.

Particularité : les gerbilles possèdent une glande ventrale (sorte de fente visible sur le ventre) qui sert à marquer leur environnement. Pour cela, elles font glisser leur ventre sur les surfaces de leur environnement.

Variétés et couleurs : Il existe une grande variété de couleurs de pelage. La couleur sauvage de la gerbille est l’agouti, un brun à sous poil blanc.

Savoir distinguer les sexes : différencier le mâle de la femelle peut s’avérer difficile, en particulier lorsqu’ils sont jeunes. Cette distinction repose sur la distance entre l’anus et l’organe urinaire (plus grande chez le mâle), ainsi que sur la présence des testicules chez le mâle. Un vvétérinaire spécialisé NAC pourra identifier plus facilement les sexes.

Espérance de vie: Elles vivent de 3 à 4 ans, exceptionnellement jusqu’à 5 ans.

Un bon espace de vie

Seul ou à plusieurs ?

Les gerbilles vivent en groupe à l’état naturel. Il a été montré qu’elles vivent en général par paires de sexe opposé au sein du grand groupe, chaque couple vivant dans son propre nid. A l’état naturel, deux gerbilles de même sexe peuvent cohabiter ensemble avant la puberté.

Les gerbilles sont des animaux sociaux qui ont besoin de vivre avec un congénère. Les gerbilles étant territoriales il est déconseillé de former des groupes de plus de deux individus. Au-delà, des conflits peuvent facilement apparaître et dégénérer, les bagarres pouvant être violentes et mener à la mort d’une des gerbilles. Les changements (renouvellement de litière, maladie d’un des membres du groupe …) peuvent être particulièrement source de conflits.

Les groupes de gerbilles le plus stables sont les couples mixte (mâle castré, femelle) et les couples de même sexe. Même dans un groupe stable il faut rester attentif à l’apparition de conflit entre les gerbilles et séparer si nécessaire.

L'habitat principal

En France il est généralement recommandé un habitat d’une surface minimale (hors étages éventuels) de 4000 cm², ce qui correspond à un habitat de 100 cm par 40 cm ou bien 80 cm par 50 cm par exemple. La hauteur de l’habitat doit permettre de proposer une épaisseur de litière suffisante (minimum 15-20 cm) ainsi qu’une roue de diamètre minimal 30 cm.

En Europe, d’autres pays recommandent des habitats plus vastes, notamment en Suisse où les recommandations sont fixées à 5000 cm2 au sol ou en Allemagne.

Les aquariums et les terrariums restent les habitats les plus appropriés car ils offrent la possibilité de fournir une grande épaisseur de litière, en plus d’être totalement sécurisés (pas de risque de grignotage !). Pour l’aquarium, il faut prévoir la construction d’un toit grillagé. Le terrarium est généralement plus cher que l’aquarium. Ces deux habitats restent lourds à déplacer.

Les cages ne sont pas des habitats adaptés, elles ne permettent généralement pas de proposer une profondeur de litière suffisante et les bacs plastiques sont fragiles face aux dents redoutables des gerbilles ! De plus, les barreaux peuvent provoquer, chez les gerbilles, des comportements stéréotypés (ronger les grilles) et des blessures. Certaines cages disposent d’un bac en verre ce qui peut constituer une alternative intéressante malgré la présence de barreaux.

La bin cage (construite à partir d’un bac de rangement transparent) reste également une solution, qui a l’avantage d’être moins onéreuse.

Litière à privilégiér :

Les gerbilles sont des animaux qui ont besoin de creuser. Il convient donc de leur fournir une litière leur permettant de construire des tunnels.

Le chanvre et le lin sont très souvent utilisées car elles présentent l’avantage d’être peu poussiéreuses. Additionnées de foin, elles permettent aux gerbilles de creuser.

D’autres litières moins répandues en France permettent aux gerbilles de creuser plus facilement : litière de carton, de cellulose naturelle, copeaux de bois non résineux (les copeaux que l’on peut acheter dans le commerce sont toxiques).

En plus de leur litière principale, les gerbilles doivent avoir à disposition de la terre à bain (sable non parfumé) pour pouvoir y faire leur toilette. Veillez à leur proposer dans un récipient assez haut pour qu’elles ne puissent le vider de son sable.

Accessoires :

Les gerbilles sont des vrais rongeurs ! Elles aiment déchiqueter les objets qu’elles ont à leur disposition. Il ne faut donc pas hésiter à leur proposer des accessoires qui pourront satisfaire leur envie irrépressible de se servir de leurs dents : petits objets en bois non vernis, cartons sans encre, tunnels en foin séché etc…

Il faut privilégier une gamelle d’eau plutôt que le biberon, car la position pour boire est plus naturelle pour la gerbille. Cependant, en raison de la vivacité de la gerbille et de son envie perpétuelle de creuser, la gamelle d’eau peut vite être encombrée de litière. La solution est alors de surélever la gamelle au maximum dans l’habitat (sur un étage). Un biberon peut aussi être installé (en parallèle de la gamelle ou seul) pour palier à ce souci, sachant que s’il est fixé trop bas dans l’habitat, les gerbilles arriveront à enfouir l’embout du biberon également.

Privilégiez une gamelle d’eau en céramique et/ou un biberon en verre, plutôt que du plastique qu’elles peuvent détruire facilement.

Dans les habitats à paroi vitrée de type aquarium ou terrarium, il est possible de fixer un biberon grâce à du velcro adhésif qui peut se trouver facilement en magasin de bricolage.

Une alimentation adaptée :

Un mélange adapté :

Un mélange constitué d’une grande variété de graines, de végétaux et de protéines (insectes de préférence) est l’alimentation la plus adaptée pour ce petit rongeur granivore.

Il est possible de faire soi-même ce type de mélange grâce à des recettes ou de l’acheter sur divers sites (mélanges industriels ou « maisons »).

Le foin :

Contrairement aux herbivores la gerbille mange peu de foin mais il est important de lui proposer régulièrement du foin bien vert dont elle se servira pour son nid et qu’elle aimera grignoter à l’occasion !

Alimentation fraiche:

Les gerbilles apprécient de manger des légumes ou feuillages frais. Il faut néanmoins les introduire progressivement afin de pas provoquer de problèmes intestinaux.

Les friandises :

Pour faire plaisir à votre gerbille ou l’apprivoiser vous pouvez utiliser des friandises naturelles raisonnablement : flocons d’avoines, graines oléagineuses (tournesol, courge, noix, noisettes …), légumes séchés ou frais…

Les friandises industrielles sont à éviter absolument car elles n’ont aucun intérêt nutritionnel et sont remplies de sucres et de graisses nocives.

Les pierres de sels ou minérales sont inutiles et peuvent être dangereuses (surcharge en minéraux).

Les soins courants et problèmes de santé fréquents :

La gerbille est un rongeur plutôt robuste. Elle reste néanmoins sensible à certaines pathologies.

Comme beaucoup de rongeurs, elle est sensible sur le plan respiratoire. Tout éternuement, écoulement du nez ou des yeux doit alerter. Il est important de maintenir un environnement sain et adapté (pas de litière toxique ou irritante, pas de sable ou de litière parfume …) afin de protéger les voies respiratoires de la gerbille.

Elle est également sensible sur le plan dermatologique. En dehors des affections parasitaires (gale, dermatophytose etc…), la gerbille peut souffrir de dermatite nasale (sore nose) qui affecte la peau et les glandes de harder et provoque une dépilation autour du nez et des yeux ainsi que des écoulements de porphyrine.

Les gerbilles peuvent développer des tumeurs, notamment au niveau de la glande ventrale qui est à surveiller régulièrement.

Ce qu'il faut savoir avant d’adopter :

Relations avec l’homme :

La gerbille est un rongeur de petite taille, très vif. En cela, ce n’est pas un animal qui convient à de jeunes enfants.

Avec de la patience et de la douceur, il est possible d’apprivoiser votre gerbille et de pouvoir la manipuler. Très curieuse, la gerbille appréciera de découvrir de nouvelles choses dans son habitat, mais pas forcément de sortir en dehors de celui-ci de longues heures. Les sorties doivent se faire sous haute surveillance dans un environnement clos et sécurisé.

Spécificités de l’espèce :

Il faut savoir qu'il existe d'autres espèces de gerbilles comme la gerbille de Shaw, la petite gerbille du Sahara ou encore la gerbille à queue grasse. Leur physionomie change en fonction des espèces, elles sont plus ou moins grosses ou encore plus ou moins faciles à apprivoiser. Ce sont par contre des animaux considérés comme sauvages ! Contrairement à la Mérione de Mongolie.

Budget à prévoir:

Accueillir un groupe de gerbilles nécessite du matériel de base qui peut être assez onéreux en fonction de l’habitat choisi. Il existe néanmoins des solutions économiques, à condition de savoir un minimum aménager cet espace (cadre grillagé) : bin cage, cuve d’aquarium d’occasion …

Le cout d’entretien mensuel reste assez peu élevé, une vingtaine d’euros mensuel permet de fournir l’alimentation et la litière nécessaire à un groupe de deux gerbilles.

Sites de référence :

gerbilles-planet.fr

www.diebrain.de (en allemand)